De l’efficacité (énergétique) d’être végé

Vous vous souvenez de mon délicieux époux, l’inventeur – malgré lui – d’une surprenante tartinade aux haricots blancs et persil (ici) ? Eh bien le voilà maintenant qui veut s’exprimer directement sur le blog ! Merci à lui…

Les végéta*iens mériteraient le label HQE ! Haute Qualité Environnementale, comme ces nouveaux bâtiments où tout est fait (du moins en théorie) pour minimiser les pertes de chaleur en hiver et les besoins de climatisation en été, bref pour maximiser l’efficacité énergétique.

pictohqe-jpfr

source de l’image

Lire la suite

Publicités

Le mythe des protéines. 1-les quantités

Quand on annonce qu’on est végétarien ou végétalien, on est à peu près sûr d’entendre à tous les coups : « Mais tes protéines, tu les trouves où ? ». (Une drôle de variante nous a été offerte par une dame avec qui nous partagions une table d’hôte il y a quelques mois, lorsqu’elle a compris que nous étions végés : « Mais alors, vous ne mangez pas du tout de protéines ? », nous a-t-elle demandé d’un air effaré… Heu, comment dire ??). De fait, c’est bien le premier réflexe – et souvent l’obsession – des non-végés : notre supposée carence en protéines. Une crainte fantasmée dont je voudrais montrer qu’elle n’est pas fondée…

vegan-sidekick-comic-7

Par Vegan Sidekick – ici

Dans l’esprit de ces interlocuteurs, protéines = viande ou, à tout le moins, protéines = protéines animales, c’est-à-dire viande, poisson, œufs et produits laitiers. Il leur semble donc indispensable de manger ces aliments tous les jours pour avoir la ration nécessaire de protéines, sans qu’ils aient pour autant, en général, la moindre idée de ce qu’est cette ration nécessaire…

Lire la suite